Douleur : chiropractie, physiothérapie ou ostéopathie

  • Par Nicole Kankwenda
  • |
  • 21 octobre 2015

Les chiropraticiens et la douleur

Un Américain d’origine canadienne, Daniel David Palmer, aurait guéri la surdité du concierge de son immeuble de travail en lui faisant un ajustement d’une des vertèbres cervicales. Palmer est ainsi devenu le père de la chiropratique en Amérique du Nord et a fondé la première école chiropratique.


La chiropratique se base sur le fait scientifique suivant : le système nerveux impose son contrôle à toutes les cellules, tissus, organes et systèmes du corps. Si cet équilibre, dite homéostasie, est altéré, un dérèglement du système nerveux pourra provoquer des problèmes de santé. Cette discipline fournit autant d’efforts sur les symptômes et les douleurs, que sur l’identification des causes.(1).


Ceci explique en pourquoi les chiropraticiens font beaucoup d’ajustement vertébral (des trusts) pour libérer les racines les nerfs. L’ordre de la chiropractie existe depuis 1973, même si à l’époque aucune université québécoise ne donnait le programme d’enseignement.



Les physiothérapeutes et la douleur


L’origine de la physiothérapie est due à deux événements historiques majeurs.

  • 1900-1920 : La Poliomyélite
  • 1918: La fin de la Première Guerre mondiale

Ces deux événements ont suscité un besoin en soins de réhabilitation. Il s’agissait de restaurer les fonctions des gens handicapés par la guerre ou la maladie(2).


La physiothérapie est une discipline de la santé intervenant au niveau de la prévention et promotion de la santé, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologiques, musculosquelettique et cardiorespiratoire de la personne. La physiothérapie traite les limitations fonctionnelles découlant de blessures et de maladies affectant les muscles, les articulations et les os, ainsi que les systèmes neurologiques, respiratoire, circulatoire et cardiaque(3).


Aujourd’hui encore les physiothérapeutes sont une référence pour la rééducation.



Les physiothérapeutes et la douleur


L'ostéopathie a été fondée par Andrew Still au siècle dernier. Au cours de la Guerre de Sécession, il découvre avec stupeur que dans les régions où les médecins sont moins nombreux, les enfants meurent moins. En 1865, Il perd trois de ses enfants de méningite cérébro-spinale. Dès lors, il est obsédé par l'idée de soigner plus efficacement et se plonge dans l'étude intensive du corps humain. En 1874, il vit une expérience déterminante, nouvelle approche médicale respectant les lois de la nature et de la vie et qui deviendront l'ostéopathie. C’est peut-être ce qui lui fera dire: "Je trouve en l'homme un univers en miniature. Je trouve la matière, le mouvement et l'esprit.". Pour plus d’informations sur le fondateur de l’ostéopathie, consultez le site http://www.approche-tissulaire.fr.


Un principe de base derrière l'ostéopathie est l'idée que le corps est un ensemble intégré et indivisible, et contient des mécanismes d'autoguérison qui peuvent être utilisés dans le cadre du traitement. Aucune partie du corps ne fonctionne, ou ne peut être considérée, dans l'isolement. Les facteurs psychologiques et sociaux font également partie du processus de diagnostic du patient. Extrait de la British School of Osteopathy la plus ancienne école européenne en ostéopathie.


C’est la raison pour laquelle les ostéopathes travaillent avec des techniques musculaires, structurelles, viscérales, crâniennes et liquidiennes. Ils s’adressent autant au système nerveux, qu’au système musculo-squelettique.


L’ostéopathie est jeune au Québec (25 ans environ), ce qui explique que les ostéopathes n’ont pas encore d’ordre. Cependant le succès de cette médecine est phénoménal ce qui explique pourquoi de plus en plus de médecins le recommandent. Pour plus d’information sur la création d’un ordre des ostéopathes, consulter le site web http://www.epoqosteopathie.com/reconnaissanceProfessionQC.php


Le but de cette revue de littérature est d’aider la clientèle à différencier les différentes thérapies manuelles (elles ont toutes quelque chose à offrir) et à s’adresser au bon thérapeute selon ses symptômes, mais également ses affinités personnelles.

  1. Qu'est-ce que la chiropratique ? - Association des Chiropraticiens Québec [Internet]. [cité 17 oct. 2015].
    Disponible sur: https://www.chiropratique.com/chiropratique.html
  2. LA PHYSIOTHÉRAPIE, une discipline à découvrir et à développer. Disponible sur:
    http://www.atsaq.org/new/uploads/sitepdf/270110074139_Physiotherapie.pdf
  3. Qu’est-ce que la Physiothérapie? | OPPQ [Internet]. Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. [cité 18 oct. 2015].
    Disponible sur: https://oppq.qc.ca/grand-public/definitions-et-presentation/
  4. An introduction to osteopathy | British School of Osteopathy.